coach de dirigeants

Peut-on séduire au bureau ? L’œil du coach de dirigeants

Le coach de dirigeants analyse l’actualité. Le Parlement européen est également rattrapé par les affaires de harcèlement sexuel. Le scandale Weinstein, et l’immense vague de témoignages sur des réseaux sociaux – #balancetonporc – partout dans le monde qu’il a suscité, délie les langues. En France, Le président de l’Assemblée nationale, François de Rugy (LREM), a prévenu que l’immunité des députés serait levée en cas d' »obstacle » à la justice en matière de harcèlement sexuel.

Alors peut-on encore tenter de séduire au bureau ou le risque est-il trop grand ?

OUI

OUI

NON

Draguer au bureau n’est pas impossible mais devient de plus en plus délicat car on mélange deux univers généralement séparés : la vie personnelle et la vie professionnelle. Pourtant, on ne choisit pas la personne dont on tombe amoureux… d’autant plus que l’être désiré est à portée de main, que vous le côtoyez tous les jours développez plus facilement des relations de confiance avec un centre d’intérêt commun : l’entreprise. C’est peut-être l’endroit où la séduction est la plus naturelle. Alors comment faire ?

Soyez fin et discret, agissez avec tact et restez dans le politiquement correct. Allez-y à pas mesurés et par étapes et choisissez le bon endroit pour aborder l’objet de votre désir : la cafet, la salle de pause, la pause cigarette ou l’imprimante réseau. Maniez l’art des « small talks ».

Évitez les mails ou sms suggestifs, restez toujours professionnels et courtois et soyez prêt à lâcher prise immédiatement au moindre agacement. Grâce à votre discrétion et si cela tourne mal vous pourrez confirmer que vous avez une personnalité empathique qui s’intéresse aux autres. Enfin, maintenez votre idylle secrète jusqu’à ce que vous officialisiez votre relation.

* 26 % des salariés sont tombés amoureux au travail 74 % des couples se font ailleurs qu’au travail. Profitez-en et allez voir ailleurs. 90% des relations dans l’environnement professionnel sont éphémères. Elles sont souvent synonymes de complications, le malaise s’instaure et les causes de conflit se multiplient. Draguer au travail, c’est la meilleure solution pour se décrédibiliser dans son entreprise. Vous aurez la réputation du dragueur et cette étiquette est indélébile.

Certaines entreprises anglo-saxonnes, très à cheval sur l’étiquette, ont rédigé des clauses morales dans leurs contrats de travail. Dès le contrat signé, le salarié s’engage « à ne pas avoir de relation affective, physique, écrite ou orale. »

A vouloir être dragueur vous pouvez être considéré comme harceleur. Les risques de sanction disciplinaire et pénal sont réels : « est assimilé à du harcèlement sexuel, toute forme de pression, même non répétée, exercée dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte de nature sexuelle** ».

Le jeu en vaut-il la chandelle ? Car, l’instant d’adrénaline peut avoir des conséquences dramatiques sur une vie entière. Alors passez votre chemin !

 

* 26 % des salariés sont tombés amoureux au travail
* https://fr.statista.com/statistiques/509536/part-salaries-tombes-amoureux-entreprise-france/

** Est assimilé au harcèlement sexuel, toute forme de pression grave, même non répétée, exercée dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte de nature sexuelle, que celui-ci soit recherché au profit de l’auteur des faits ou au profit d’un tiers. https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000026268379&cidTexte=LEGITEXT000006072050

 

 


Laurent Tylski est directeur général d’Acteo 

 Linkedin google+

 twitter viadeo facebook

 

 

 


acteo consultingwww.acteo.frconsultingcoachingteam buildingtrainingconférences
laurent tylskiaccélérateur de changement coach de dirigeants
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire