L’œil du coach – Portrait de patrons qui durent : Henri Giscard d’Estaing PDG du Club Med

Interview de Laurent Tylski – coach de dirigeants – par Marie Madeleine Sève – Magazine d’entreprise et de management

Henri Giscard d’Estaing – Né en 1956 – Nommé PDG du Club Med en 2002 – IEP PAris

Club Med : 1,5 milliards d’euros de Chiffre d’affaires – 15.000 collaborateurs

Henri Giscard d’Estaing, PDG du Club Med : champion de la résilience.

En short et mocassins, toujours très classe et tel un GO, accessible à tous, le fils aîné de l’ex président de la République, ne laisse jamais voir ses états d’âme. Pourtant, il en a connu dans la firme au trident. Entré au Club Med en 1997, après un parcours de dirigeant chez Danone, ce Sciences Pô gravit les échelons chez son nouvel employeur : directeur financier, puis DG, et enfin PDG en 2005 à 49 ans. Et là, les ennuis déboulent. Face aux instabilités géopolitiques néfastes au tourisme (révolutions, attentats…), face aux difficultés financières, et à la valse des actionnaires, HGE choisit d’absorber les coups et de résister. « Une stratégie de la résilience qui l’a sauvé, analyse le coach Laurent Tylski chez Acteo Consulting. Il a su remettre en cause les positions de l’entreprise, et décourager les prédateurs ». A l’ère du low-cost, le patron mise sur la montée en gamme des villages, et œuvre en coulisses pour se sortir d’une rude bataille boursière qui menaçait son poste. Il cherche un plan B, et finit par s’allier avec le conglomérat chinois Fosun. Véritable rescapé, Henri Giscard d’Estaing en est, depuis 2015, le « Global Partner ». A retenir : Garder son sang-froid dans la tempête, et revoir le cap, tout en esquivant les confrontations avec les acteurs hostiles.

Pour pouvoir durer, il faut oser l’international et sortir de sa zone de confort

Oser un poste à l’étranger

L’international est devenu une étape incontournable pour accéder à des postes clés à moyen terme, dans les 5 à 10 ans. « N’hésitez pas à partir remonter une entité vacillante à l’étranger, encourage le coach Laurent Tylski chez Acteo Consulting. Sur place vous affecterez des alliés et vos résultats seront appréciés en haut lieu ». A contrario, ne pas avoir déployé un savoir-faire interculturel, dans sa communication ou son management, sera un véritable handicap.

Sortir de sa zone de confort

Se cantonner à sa fiche de poste, revient à stagner. « Pour évoluer, et devenir bankable, il faut afficher des résultats remarquables, exemplaires constate le coach Laurent Tylski. Et oser prendre de fortes initiatives, quitte à sortir de son périmètre d’attribution ».

Marie Madeleine Sève – Journaliste


Laurent Tylski est directeur général d’Acteo 

 Linkedin google+

 twitter viadeo facebook

 

 

 


acteo consultingwww.acteo.frconsultingcoachingteam buildingtrainingconférences
laurent tylskiaccélérateur de changement coach de dirigeants
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire