Formation continue CARRIÈRE : Interview de Laurent Tylski – 20 minutes

Il devient indispensable de continuer à se former tout au long de sa vie professionnelle : La formation continue

Youpi ! L’école n’est jamais finie

Interview réalisée par Marie de Fournas – journaliste –  20 minutes

Le marché de l’emploi de plus en plus exigeant, importance de la qualité de vie au travail… Se former tout au long de sa carrière n’est plus une option, mais est devenu indispensable. Cela devrait être une habitude culturelle. « Le cerveau est un muscle qu’il faut entretenir. On a besoin d’apprendre en continu, de sortir de sa zone de confort. » Suivre des formations qui nous plaisent participerait à notre bien-être au travail. Attention cependant à ne pas gaspiller ce temps précieux, avertit Laurent Tylski, coach en entreprise chez Acteo Consulting.


« Il faut rester à la page, pour ne pas être dépassé. »

Laurent Tylski, coach en entreprise chez Acteo Consulting


« Il existe toutes sortes de formations, mais il faut en choisir une qui sera utile et qui vous permettra d’acquérir de nouvelles compétences et d’évoluer professionnellement. »

D’abord parce que cela permet de « maintenir son employabilité à son poste », soutient le coach.

« Il faut rester à la page pour ne pas être dépassé. Un ingénieur de 50 ans ne peut pas travailler comme il le faisait au début de sa carrière. »

D’où l’importance de rester vigilant à ce que sa pratique et ses compétences correspondent toujours à l’évolution et aux besoins de l’entreprise. Ensuite, suivre une formation est un bon moyen de monter en grade dans sa boîte.

« Si vous êtes technicien expert, vous pouvez vous spécialiser dans un autre domaine ou devenir manager dans votre discipline », donne comme exemple Laurent Tylski. Cette démarche empêche bien souvent de s’engluer dans la routine et, à terme, de se démotiver.

Le genre de situation qui peut entraîner un mal-être au travail et une remise en question professionnelle, alors qu’il ne suffit parfois que d’un simple « réajustement ».

Un entretien avec son supérieur hiérarchique ou un coach sont de bonnes solutions pour y voir plus clair. Cela passera par un bilan de compétences avec son manager et par un état des lieux de sa situation professionnelle avec un coach. Où est-ce que j’ai envie de mettre mon énergie ? Qu’est-ce que j’aime ? En définitive : « Se détacher d’un formatage sociétal que l’on subit parfois », pour se recentrer sur soi et muscler ses propres ambitions.

Acteo

Acteo, spécialiste de la formation management


Quoi de neuf avec la Réforme Pénicaud ?

La réforme de la formation professionnelle présentée par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, entend améliorer l’accès des salariés à la formation continue.

  • De l’heure à l’euro. Les crédits du compte personnel de formation (CPF) vont désormais se mesurer en euros et non plus en heures. Les salariés disposeront de 500 € par an pour leur formation. Une somme cumulable chaque année jusqu’à 5 000 €, même en cas de changement d’entreprise. Pour les salariés non qualifiés, ce sera 800 € par an, jusqu’à 8 000 €.
  • Le Mooc reconnu. Les cours en ligne à distance avec un grand nombre de participants pourraient devenir massivement éligibles au CPF.
  • Evaluation des formations. Une application mobile va être lancée, sur laquelle les candidats trouveront les formations dans leur région, pourront s’y inscrire et la payer en ligne. Ils y trouveront aussi des informations sur l’organisme de formation et les notes attribuées par les anciens apprentis. Muriel Pénicaud a également annoncé la création de France compétences, une agence qui examinera la qualité et les tarifs des organismes de formation professionnelle.

Marie de Fournas


CIF – FAF – CFP
Et en toutes
lettres, ça
donne quoi ?

Des formations professionnelles,
il en existe beaucoup. Comme
salarié, vous bénéficiez d’un
compte personnel de formation
(CPF). Il s’utilise tout au long de sa
vie active pour financer des formations
qualifiantes. Il est aussi possible
de prendre un congé individuel
de formation (CIF) et de
quitter son poste pour suivre une
formation jusqu’à un an. Une entreprise
peut également proposer
des plans de formation et des pé-
riodes de professionnalisation.
Via Pôle emploi
En tant que travailleur indépendant
et donc soumis à la contribution à
la formation professionnelle (CFP),
vous pouvez recevoir une aide financière
pour une formation. Il
faut passer par le fonds d’assurance
formation (FAF) correspondant
à votre activité (professions
libérales, exploitants agricoles,
etc.). Les chômeurs trouveront de
nombreuses formations avec Pôle
emploi. « Si la formation est
conventionnée par les financeurs
de la formation continue, ou s’il y
a une promesse d’embauche pour
un contrat de six mois minimum,
celle-ci est financée. Si elle n’est
pas conventionnée, tout dépend du
projet et de la validation du conseiller
», note Pôle emploi. W M. F.


Laurent Tylski est directeur général d’Acteo 

 Linkedin google+

 twitter viadeo facebook

 

 

 


acteo consultingwww.acteo.frconsultingcoachingteam buildingtrainingconférences
laurent tylskiaccélérateur de changement coach de dirigeants
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire